UNIVERSITÉ EUROPÉENNE PERMANENTE
DU VOLONTARIAT – SANS MUR !

jeunes-europeens

Pour réussir ensemble la mise en œuvre de réseaux qui changent le Monde, il est important de réfléchir et formuler les conditions d’échanges permanents nécessaires au développement d’une citoyenneté européenne active…une Chance pour l’Europe »

L’Université Européenne du Volontariat permanente ou sans murs est née en 2008 . Elle peut constituer un outils disponible pour la construction de partenariats actifs d’éducation à la citoyenneté. La forme donnée à cette UEV nouvelle – l’UEV originaire date de 1991- se base sur les ateliers de pratiques citoyennes qu’ont expérimenté certains de ses partenaires et auxquels elle a activement participé dans le cadre des activités des Maisons de l’Europe du Pays de Gex, de Lyon, de Brest et de Neuchâtel en Suisse.

Les objectifs de l’UEV permanente :

Conscients des mutations économiques, sociales et techniques qu’entraînent à la fois les deux derniers élargissements et la mondialisation et des engagements citoyens volontaires qu’elles appellent, l’AVE et ses partenaires se proposent de redynamiser l’Université Européenne du Volontariat par :

  • l’utilisation des nouveaux modes de transmission de la connaissance et de la découverte, (en diffusant « son – textes – images et participations à distance des citoyens» à l’aide des nouvelles technologies permettant la présence virtuelle des participants éloignés, demeurant dans leurs États nationaux.)
  • la découverte par le plus grand nombre (des domaines d’interventions du volontariat)
  • pour faire mieux connaître et comprendre aux décideurs politiques et économiques l’importance du rôle de ces citoyens, trop souvent silencieux et cependant actifs et essentiels à la construction et au maintien du lien social et de l’identité européenne.
  • pour prendre en compte le fait qu’aujourd’hui l’impact de la communication écrite est très faible, toutes les OING recherchent la mobilisation des divers acteurs de la société civile par l’utilisation de l’image. Cette utilisation nécessite la mise en place d’outils distribués par réseaux vidéos.
  •  de confronter nos idées et d’enrichir ensemble nos expériences et espérances.
  • pour l’animation permanente de structures et d’ateliers locaux, ce qui est proposé ici par l’AVE et avec ses partenaires SOLI-TV. et Nicéphore Cité.
  •  pour redynamiser l’intérêt certain que représentent les rencontres entre volontaires européens. Ce projet permettra de réaliser des échanges importants et nombreux entre partenaires, en réduisant considérablement les frais de déplacements et d’hébergement, par l’utilisation des nouvelles technologies, en assurant une présence virtuelle de nombreux volontaires et ainsi augmenter la portée des décisions et réflexions par de plus grandes fréquences de travail de tous, par ces moyens. Le nombre de participants à l’opération n’étant plus limité par des contraintes matérielles et financières, car seuls subsisteront les déplacements de responsables pour les réunions cycliques qui demeureront alors nécessaires.
  •  d’utiliser totalement les potentiels que nous confère « le Statut Participatif de la Conférence des OING » auprès du Conseil de l’Europe.

L’UEVP se veut à même

De jouer le rôle d’interface entre les Associations de volontaires, les organismes associatifs européens, les décideurs économiques et politiques … en vue d’être éléments de source d’informations de la société civile, auprès des Pouvoirs Publics et inversement, capter les propositions des intervenants extérieurs.

de promouvoir l’Esprit du volontariat auprès du grand public, pour transformer les consommateurs en citoyens actifs, en intégrant les adolescents.

d’aider les associations dont la taille ne permet pas leur participation directe aux débats européens à l’accès aux connaissances des conditions et possibilités économiques et sociales européennes du volontariat.

de développer à une grande échelle des groupes référents nationaux et européens

de renforcer le rôle de la société civile dans la construction de l’identité de l’Union Européenne

de confronter nos idées et d’enrichir ensemble nos expériences et espérances.

d’utiliser totalement les potentiels que nous confère « le Statut Participatif de la Conférence des OING » auprès du Conseil de l’Europe.